“Where are you from?”

Des nouvelles de nous : Ça fait maintenant 4 mois qu’on est installé en Pennsylvanie, un peu au nord de Philadelphie.

On a été une petite semaine au Québec au mois d’août pour dire bonjour à nos familles et on a pu ramener notre petit chien Poochy avec nous. Mes parents en prenaient soin depuis notre départ de la Californie.

Au début du mois d’octobre, on a fait livrer nos boîtes du storage qu’on avait en Californie. Les enfants ont retrouvé tous les jouets, objets et souvenirs que nous avions gardés dans une trentaine de boîtes. 

En attendant notre grand voyage, on est retourné dans une routine travail-école-réparations de la maison-tâches ménagères (meh…!). Nos journées sont remplies, nos semaines passent vite, ça fait du bien d’avoir notre chez-nous. Par contre, notre quotidien manque de ‘oumph!’, de ‘wow’!… On n’a plus de temps ou d’énergie pour visiter les alentours… 

On hésite à se lancer dans la préparation du voyage; les choses semblent aller mieux sur la planète (vaccins, frontières qui rouvrent au compte-goutte). On a juste hâte de bouger et de découvrir. Point positif: les enfants seront plus vieux et en garderont peut-être plus de souvenirs! 

Depuis qu’on a déménagé, une vingtaine de voisins sont venus se présenter. Dès qu’on mettait les pieds dehors, quelqu’un du voisinage se pointait pour nous dire bonjour et nous souhaiter la bienvenue. Ce qui est assez agréable à vrai dire. Tout le monde nous offrait de leur aide et nous disait d’aller les voir si on avait des questions. On est bien ici, c’était un bon choix.

Mais à chaque fois, on a eu de la difficulté à répondre à cette simple question: “Where are you from?

La première fois qu’un des voisins nous a posé la question, Robin m’a regardé droit dans les yeux avec une expression paniquée “comment qu’on répond à ça??”

Voici notre réponse typique: ‘Well, it’s a bit complicated! We are from Québec, Canada. But we moved to California in 2015. Then, in March 2020, we decided to travel the world, but Covid hit, so we drove across the USA for the last 16 months, passing by Texas and Florida. We then decided to settle in Pennsylvania to be closer to our family in Canada.’

1- Clairement, à cause de notre accent, on doit dire qu’on vient du Québec. (et 99% des Pennsylvaniens savent où est le Québec, chose qui n’était pas le cas en Californie ou au Texas!) On est fier de dire qu’on est Québécois!

2- Par contre, les gens se rendent compte qu’on est assez aisé avec les États-Unis. Nos 3 enfants parlent anglais sans accent. Donc, on doit quand même souligner que ça fait plus de 6 ans qu’on vit aux États-Unis. 

3- Ensuite, les gens nous demandent ‘Quessé qu’on fait en Pennsylvanie alors??!’. Alors, on doit justifier qu’on a parcouru beaucoup d’États dans les 16 derniers mois et qu’on a décidé de s’arrêter un peu dans notre roadtrip. Après plusieurs semaines de réflexions, nous en avons conclu que la Pennsylvanie était le meilleur endroit pour notre famille.

C’est probablement à ce moment qu’on s’est rendu compte de l’ampleur de notre parcours, de tous nos accomplissements des dernières années. Cette simple question, on n’arrive pas à y répondre simplement. Notre histoire est complexe: remplie de moments magnifiques, de moments extrêmement angoissants, mais cela a soudé notre famille encore plus je crois. Si on réussit à vivre en nomade en pleine pandémie, sincèrement, on n’a plus peur de beaucoup de choses (à part les foutus araignées ou des tornades!)

1 thought on ““Where are you from?”

  1. En 8 ans en Californie, je n’ai jamais rencontré une personne qui ne savait pas où était Montréal.

Comments are closed.